Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 12:18

Chère Lectrice, Cher Lecteur: Bonjour!

 

Je suis en train de faire migrer (lentement mais sûrement), le blog : TestJeuDS sur le nouveau : StrategicalBlog : qui ne parle pas que de jeux vidéo (mais aussi de plein de choses^^). Je viens de poster un article sur les Otomes : Stratégie et Code.

 

Les raisons de ce changement se trouvent dans l'article précédent celui-ci.  

 

Au plaisir de vous y retrouver !

 

hiiro-no-kakera_bl.fr.png 

 Photo prise ici.

Repost 0
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 19:02

Test Réalisé par Mayla  

Titre: Signal

En une phrase: "Signal : Prêtes ? Partez !"

Genre : Otome Game/ Jeu de drague pour filles
Jeu testé en japonais- NON traduit, ni en Français, ni en Anglais.

Note : 6,5/10

961350_127182_front.jpg

Résumé de L'histoire : Vous êtes une apprentie journaliste qui va devoir suivre une équipe de formule 1 pour faire un article sur ses membres. Vous allez donc les rencontrer sur le circuit.
Ils vous prennent assez facilement en amitié et vous suivez leurs courses avec passion, une passion qui s'étend à vos relations avec tous ces beaux mâles qui vous entourent (forcément). Chacun a une vie, un but et un passé différent dans lesquels vous allez devoir plonger pour espérer trouver l'amour.


Avis perso : jeu assez sympathique avec un design très joli. Un souci cependant, les personnages féminins ne sont pas du tout doublés. Normal pour l'héroïne, vu que vous l'incarnez, mais énervant pour les autres filles, je trouve que ça casse le rythme du jeu.
Sinon, les fins sont variées vu qu'il y a une mauvaise fin, une bonne fin, et une fin idéale. On a donc la satisfaction de voir ses efforts concrétisés, même si on n'a parfois pas toujours répondu au mieux aux exigences de ces messieurs.
2Q152531118.jpg Les plus : Une histoire sympathique et un design fort joli. Des histoires assez intéressantes et variées pour vous donner envie de découvrir tous les personnages du jeu.

Les moins : les voix féminines ne sont pas doublées, ce qui casse le rythme. Il faut aimer l'ambiance circuit de course avec bruit de bolide, et accrocher au chara- design.

Vous pouvez donc jouer à ca jeu sans craindre d'être déçues.
Petit plus mignon, à chaque fois que vous obtiendrez un garçon, une petite icône animée d'eux apparaîtra en mode SD (Super Déformé) avec des oreilles de chat en train de dormir, manger ou s'occuper selon l'heure de la journée. Adorable.

Et voici un lien vers le générique : Cliquez!

Repost 0
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 10:54

Retrouvez cet article sur le Nouveau Blog: 

 

 http://strategicalblog.com/otome-games-un-genre-reserve-au-japonaises-strategie-et-dowload-de-jeux/

http://strategicalblog.com/category/jeux-video/

http://strategicalblog.com 

Article réalisé par Mayla/TestJeuDS

Otome games Code: les jeux de drague pour filles


Vous aimez les Otomes? Nous aussi!


Nous avons fait la critique de nombreux « otome games/jeux de drague pour fille » mais exliquons en détail en quoi ils consistent.


Beaucoup savent déjà qu’il existe des jeux de drague pour garçons, telles les populaires séries de "Sakura Wars", «Memories off» ou encore «Tokimeki Memorial» avec des filles au physique et à la poitrine avantageux (je me suis d’ailleurs toujours demandé si dans la vraie vie, ces filles pourraient tenir debout avec ce qu’elles se trimballent, mais passons) suivit de très controversé "Love Plus"(dont on vous en dira plus prochainement).

Mais les Japonais ne sont pas du genre à faire du favoritisme (surtout quand ils s'agit de faire du business sur un secteur très porteur) ainsi, il existe aussi la même chose pour nous: les filles, avec des bishônen (beaux jeunes hommes) qui vous déclareront leur flamme à tour de rôle (Youpi!!).

duel-love-otome-games.jpgIntro de Dual Love: l'Amour est dans le Lycée

 

Vous pourrez, tout au long d’évènements que vous débloquer, collectionner des images mettant en scène l’héroïne et le garçon de votre choix. Vous suivrez une route avec un garçon précis en fonction de réponses données à certaines questions ou encore des statistiques de votre personnage (d'où l'intérêt d'avoir un certain niveau en japonais, la majorité de ces jeux n'étant pas traduits). Mais attention à ne pas cliquer n’importe comment, où vous vous retrouvez seule avec juste vos yeux pour pleurer(ces damoiseaux étant très susceptibles). Différentes autres choses peuvent éventuellement venir se greffer autour de ce système, des mini-jeux, du point and click, de la gestion etc.
En principe, vous avez un panel assez varié de beaux gosses (parfoit l'effet étant gâché par un graphisme trop enfantin), avec tous les stéréotypes qui en découlent: pour cibler et 'plaire' à un large éventail de filles (l'absence de consistance étant en général la norme).

saekie_tokimeki.jpgLe cliché du mec mystérieux, avec le rayon de soleil et tout!


shiba_tokimeki.jpgAh, cette froide indifférence, toute Otometesque!


Ce genre de jeu peu ensuite se transposer dans tous les domaines. S’il y a des jeux créés spécialement, avec une histoire et des personnages inédits, vous pouvez aussi vous retrouver à draguer des personnages de manga ou d’anime (de qualité souvent médiocre).

Par exemple sur DS, on retrouve Prince of Tennis, Uwasa no Midorikun ( Prince Eleven en français), Hana Yori Dango, Kaikan Phrase ou encore Fushigi Yuugi. Bien sûr, il faut que les conditions s’y prêtent. Vous devez avoir un large choix de beaux gosses qui gravitent dans l’anime en question. À quand un jeu de drague avec Bleach ou Naruto ? J’avoue que je serais curieuse de voir le résultat XD.


Si, sur DS, PSP ou Playstation 2 et 3, les jeux sont assez sages avec juste des baisers chastes échangés (ou même des fois juste la suggestion du baiser, attention rappelez-vous que ce sont des jeux japonais), vous pouvez trouver sur PC des jeux plus audacieux avec des scènes (très) évocatrices. (Ben oui, pourquoi seuls les garçons y auraient droit, hein ?)
C’est assez plaisant de jouer à ce genre de jeux, certes ce n’est pas du Zola, mais ils ont l’avantage de ne pas (toujours) prendre la tête et permettent de rêver un peu. C’est parfait pour les incorrigibles romantiques. La seule chose que je leur reprocherais, c’est que ça se passe très, très souvent dans le milieu lycéen (avec les uniformes et tout!!). S’il est agréable de retomber dans l’adolescence, on a parfois envie d’un peu plus de maturité. 
Pour finir, j’ajouterai qu’étant donné que ces petits jeux ont une chance proche du zéro absolu d'être un jour traduits en France, vous devrez apprendre le japonais pour pouvoir y jouer et comprendre quelque chose. C'est quand même plus agréable quand on comprend l'histoire (quand il y en a une, bien sûr, et même si elle est un peu débile), sinon ça ne se résumerait qu'à une banale collecte de jolies images.

Bon, pour celles ou ceux qui sont un peu allergiques aux idéogrammes, ces jeux sont très souvent entièrement doublés, sauf pour la voix de la demoiselle (à quelques exceptions près), pour permettre à la joueuse de s'immerger dans le rôle. Autant pouvoir s'identifier au mieux au personnage pour frissonner sous les paroles susurrées par vos prétendants.
Alors bon courage dans votre apprentissage du japonais en compagnie de ces charmants jeunes hommes :D
hakuoki-otome-games.jpg"T'inquiète: Chouchou est là!"

Pour vous donner un aperçu, je vous mets des liens youtube vers quelques génériques, c’est toujours plus agréable en musique :
Hiiro no kakera DS
Fushigi Yuugi 
Bakumatsu Renka Shinsengumi DS 

 

Allez, bonne chasse, les filles!

Repost 0
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 13:09

Test réalisé par Mayla

Prince of Tennis : Ne courez pas après la baballe !

Titre : Motto gakuensai Tennis no ôjisama - sweet edition ( Prince of tennis, fête de l’école plus, "sweet edition"  = super plan marketing!!) test réalisé en japonais

Genre : Otome/Jeu de drague pour filles

En une phrase : "Ne courez pas après la baballe !"

L’histoire est simple: il n’y en a pas vraiment. Vous êtes une jeune fille chargée d’aider le club de tennis de votre école à préparer un stand qui sera présenté lors d’une fête commune à toutes les écoles de la région. Vous devrez vous arranger pour remplir la jauge d’amour de votre « victime ».

Avis perso : Je ne connaissais pas vraiment le manga « Prince of tennis » et je me suis dit que ce pourrait être sympa d’en avoir un aperçu et de le découvrir au travers de ce jeu.
Mauvaise idée. Le système de jeu est basé sur la chasse au garçon, vous le repérez là où il est et vous attaquez. En résumé, vous choisissez votre victime et vous le suivez comme un petit chien tout le long. Vous n’avez qu’à choisir le bon sujet de conversation et à faire monter la jauge. Mais attention à ne pas parler volontairement à un autre garçon à côté de lui quand il est en phase d’intérêt, sinon sa jauge baisse. Pas vraiment très intéressant tout ça. En plus, vous n’avez la possibilité de ne lui parler que trois fois dans la journée. Le reste du temps, vous devez aller parler aux autres garçons qui ne vous intéressent même pas. En résulte un pseudo système de rivalité qui n’apporte rien à l’intérêt du jeu, déjà limité. 
Au milieu de tout ça, il y a des mini-jeux en rapport avec le tennis qui vous permettront de réunir les poupées à l’effigie de tous les joueurs (il y en a environ une quarantaine). Vous avez aussi un système que j’ai trouvé bizarre, mais peut-être chargé de rendre le jeu moins monotone. Si vous baladez trop votre stylet dans un lieu, vous pouvez heurter un garçon d’une autre école et lui parler un bref instant. Mais je n’ai pas compris à quoi ça pouvait servir.
On va dire que c’est rigolo de voir certaines réactions des garçons et de découvrir certains dialectes du Japon. Mais j’avoue que je suis dubitative de les voir si mûrs, alors qu’ils sont sensés n’être qu’au collège. Ils ont donc entre 13 et 15 ans (certains d’entre eux sont même confondus avec des professeurs, mais ça se passe aussi dans le manga, oui, je n’ai pas résisté à y jeter un œil). En outre, je me suis sentie personnellement un peu coupable de draguer des quasi-gosses… Après chacun sa perception des choses.

Note perso : 3/10 je pense qu’il est vraiment destiné aux fans pures et dures, même si je pense que même elles se lasseront à un moment où un autre.

princeof-tennis2.jpg
Les plus : Toutes les répliques de tous les garçons sont entièrement doublées. Sympa pour les filles qui adorent Prince of Tennis de se voir susurrer des mots doux par leur personnage préféré.

Les moins : Design pas toujours très soigné, histoire peu intéressante, actions très limitées, musique totalement insipide.
pt.jpg
En conclusion : Si vous êtes fan, vous pouvez tenter le coup, mais si, comme moi, vous n’étiez pas trop dans l’univers de Prince of Tennis, vous vous lasserez vite.

 

Liste des OtomeGames/Jeu pour Filles

Repost 0
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 16:07

Test réalisé par Mayla

Les sentiments sont comme les plantes, à vous de les faire croître!

Titre : Kimi ni todoke sodateru omoi  (traduction: Je cultive mes sentiments afin qu’ils t’atteignent) - Testé en Japonais
Genre : Otome Game/gestion
En une phrase : "Comment séduire ou se faire des amis quand on est associale ?"

Résumé : Sawako Kuronuma est une jeune fille à la peau blanche, aux longs cheveux noirs, timide, réservée et terriblement maladroite dans l’expression de ses sentiments. À tel  point qu’elle effraie son entourage et que son surnom est Sadako. (héroïne terrifiante du film d’horreur Ring, pour ceux qui ne connaissent pas.) Les rumeurs les plus folles courent sur son compte, et pas une n’est vraie.
Elle entre en 1ère année de lycée et espère se débarrasser de cette étiquette qui lui colle à la peau depuis l’école primaire. Elle décide de faire des efforts et rencontre un garçon qui semble entrer dans le même lycée. Elle lui indique la direction à prendre, le visage souriant.  Ce garçon s’appelle Shôta Kazehaya et est dans la même classe qu’elle. Contrairement aux autres élèves, il n’a pas peur d’elle et cherche sa compagnie.
C’est à partir de là que va commencer le long et pénible chemin de la jeune fille vers la sociabilisation.


Avis perso : J’ai trouvé ce jeu très mignon. Il faut savoir qu’il est tiré du manga et de l’animé du même nom. Nous y retrouvons donc tous ses personnages, masculins ou féminins. Ce jeu est par conséquent avant tout destiné aux fans. Contrairement à un jeu de drague normal, le nombre de personnages « draguables » est limité ( je ne révèle pas qui, histoire de garder le suspense). Pour les autres, il s’agit seulement de parvenir à devenir leur amie. Le système est amusant, c’est d’abord sur une base de planification de la semaine, où Sawako devra remplir des objectifs : devenir plus sociable, aider ses professeurs, apprendre à saluer etc. pour gagner des points.
Ensuite, apparaîtra le système de  « jardinage », qui permettra de déclencher des évènements particuliers en fonction du personnage à qui vous attribuez des graines, afin d’augmenter votre popularité et d’avancer dans telle ou telle histoire.
Suivre cette fille à travers son évolution est vite prenant et on ressent rapidement de la sympathie pour elle. C’est très interactif, parce qu’on décide soi-même quel évènement on va déclencher et avec qui. Par contre, pour ceux qui ont plus de facilité pour comprendre le Japonais à l’oral, passez votre chemin, seules les pensées de Sawako sont doublées, ce que je trouve très dommage. Mais je pense que c’est un choix délibéré pour mettre ses sentiments en relief.

Note perso : 7/10 je me suis facilement prise au jeu et j’ai aimé vivre les scènes du manga

Kimi-ni-Todoke.jpgLes plus  : dessin agréable, histoire sympathique, système interactif.

Les moins : pour s’en sortir, mieux vaut connaître un peu le déroulement du manga. Pas de doublage, sauf pour les pensées de Sawako. Obtenir une fin avec un personnage est plutôt difficile.
Kimi-ni-Todoke2.PNG

L'un des meilleurs Otome du moment!!

Repost 0
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 19:54

Déjà sortit au Japon sur PS2 (2007) et PS2 (2009), la sortie US et (éventuellement) en France reste à ce jour non communiquée. Le titre, basé sur la séduction, est ironiquement un ratage complet sur DS.

Test réalisé par Mayla


Will O Wisp DS: Vous avez des troubles du sommeil, mais ne voulez pas de somnifère? J’ai la solution!

Titre : Will’O Wisp (de l'anglais: feux folets) et Will’O Wisp - Easter no kiseki (Le miracle de Pâques - intégré à la version DS de Will'O Wisp) - Testé en Japonais, traduction du titre en français peu probable.
Genre : jeu de drague pour filles: séduction/Otome game
En une phrase : "Comment bien dormir sans somnifère sous la main ?"
 

Résumé : L’héroïne se retrouve seule au monde après le décès de son Grand-père. Ne reste avec elle qu’une poupée vivante bonne à tout faire qu’elle a créée, Emily, ainsi que des esprits qui viennent lui rendre visite en clignotant de temps en temps.
Emily découvre un jour dans la chambre du défunt aïeul une boite contenant deux clés. L’héroïne devine que l’une d’elles déverrouille une porte qu’il lui avait interdit d’ouvrir. 
Elle décide de braver l’interdit et découvre un cercueil renfermant une poupée d’apparence masculine d’une beauté saisissante. Elle devine que la deuxième clé sert à remonter son mécanisme et à la réanimer, ce qu’elle fait, bien évidemment.
C’est ainsi que Will ouvre les yeux. Il lui apprend qu’il y a encore 4 autres poupées créées avec la même technique que lui. Et étonnamment, juste après son réveil, ces fameuses autres poupées apparaissent une à une… ( bah tiens je ne m’y serais vraiment pas attendue dites donc !)

Pour Easter no Kiseki, l’histoire se passe un an après le premier opus et se passe pendant la semaine sainte. Mais comme je ne peux pas vous révéler un bout d’histoire sans gâcher la surprise du premier, je vous laisserai découvrir par vous-même.  Je peux juste dire que… c’est du même acabit.


Avis perso : J’attendais un jeu passionnant dans un univers gothique. Je suis tombée sur un jeu soporifique, sans aucune imagination et au scénario plus que bancal (NB: NinjD confirme).  C’est mou, sans substance, prévisible. J’ai héroïquement fini un chemin et obtenu une des poupées. J’avoue que je m’accroche pour obtenir les autres mais j’ai du mal, je trouve toutes les excuses possibles pour ne pas y retourner. Et pourtant, en principe, il ne faut pas me prier pour draguer les beaux-gosses des Otome Games…
Est-ce volontaire, d’avoir fait de ces personnages des êtres aussi vides et inexpressifs ? Je ne pense pas… Je me suis surprise limite le stylet en l’air, le filet de bave à la bouche de celui qui s’endort debout…
Heureusement que l’opus « Easter no Kiseki » est intégré au jeu, parce que franchement j’aurais trouvé ça trop cher de l’acheter en plus à côté (ce qui a été le cas dans la version PS2, oh my god…).
Note perso : 3/10 rien que pour le design

http://image.com.com/gamespot/images/bigboxshots/0/955540_116259_front.jpg Les plus : euh… le design (mais peu varié). La présence du doubleur Takehito Koyasu ( avis tout perso, mais c’est un doubleur très connu qui a joué dans Inu Yasha ou encore Hellsing )

Les moins : L’histoire inexistante, Emily (elle me hérisse le poil), la mollesse du scénario, trop d'images fixes, le charisme « planteverturesque » de l’héroïne, le nom grotesque de certains personnages, essayez de prononcer: Hobblrdy (non, non ce n’est pas une faute de frappe)...!

http://www.nds9.com/uploads/allimg/091231/15095Lb3-1.jpg

Idea Factory produit un grand nombre de jeux par an. Et, comme chez toutes les entreprises très prolifiques, on peut s’attendre à des bonnes œuvres comme à des ratages. Will o’ Wisp en fait, à mon avis, partie. Si vous cherchez un jeu vraiment bien, passez votre chemin. Il n’est bon qu’à récupérer quelques jolies images qui vous tiendront chaud l’hiver.

Pour les curieux, Aperçu de l'intro du jeu.

Repost 0
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 12:35
Saikin koi shiteru : ou Comment manipuler les hommes ?
Test réalisé par Mayla

Titre : Saikin koi shiteru ? ( « Es-tu tombée amoureuse récemment ? » mais aussi jeu de mot intraduisible entre saikin (récemment) et saikin (microbe))
Genre : jeu de drague pour fille/Otome Game
En une phrase : "Comment manipuler les hommes ???!!!"

Résumé: L’histoire est simple, l’héroïne arrive dans un nouveau lycée et manque de se noyer. Alors qu’elle  croit sa fin venue, elle voit de petites bestioles parlantes qu’elle prend pour des microbes. Elle est sauvée par un des élèves du lycée et se découvre le pouvoir de voir et d’entendre ces bestioles ( qu’elle nommera saikin, microbes) qui ont chacune un propriétaire attitré. Elles reflètent leur personnalité et leurs pensées profondes. Le but est de les attraper et de les coller sur d’autres pour avoir des réactions permettant de mieux comprendre son interlocuteur.

Avis perso : J’ai joué à  ce jeu sans trop savoir à quoi m’attendre. Et je me suis franchement bien amusée. Le principe de coller les saikin sur les garçons pour les faire réagir et dire ce qu’ils pensent est bien trouvé. Je me suis franchement marrée avec le saikin efféminé. Il donne des réactions vraiment hilarantes. Il faut attraper ces charmantes bestioles et parfois les entraîner pour qu’elles soient plus efficaces. L’idée est intéressante mais peut-être pas assez poussée. On est par contre très dirigé et c’est assez linéaire. En outre, je me suis retrouvée à capturer certains saikin que je n’ai jamais utilisés du tout. Mais bon, on oublie ces petits désagréments pour  rire un bon coup. 
Par contre n’attendez pas une intrigue très poussée, il n’y a pas vraiment d’histoire à proprement parler, pas d’intrigue. Juste une quête dans la découverte des sentiments.

Le dessin n’est pas trop moche mais n’est pas franchement extraordinaire, il est loin d’égaler le design de « Hiiro no kakera »(voir le test) par exemple. Mais après ça dépend des goûts.

Note Perso : 6/10
saikin-koishiteru-box.pngLes plus : la franche rigolade avec les réactions. On ne fait pas que choisir des options, lancer les saikin  rend le jeu plus interactif.

Les moins : L’impossibilité de sauvegarder entre chaque chapitre, une seule erreur et on recommence au début du chapitre,  l’angoisse. Parfois trop dirigiste.

NB: Il n’est pas forcément nécessaire d’avoir un niveau très élevé de japonais pour jouer à  ce jeu. Mais c’est vrai que c’est plus drôle quand on comprend les gags.
saikin.jpgUn jeu ludique et rigolo qui redonne un petit coup de pep’s pour bien commencer la journée. Les personnages secondaires sont drôles et mention spéciale pour le professeur super sadique.
Repost 0
Published by NinjD - TestJeuDS - dans Otome Game (Jeux pour Filles)
commenter cet article
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 15:30

Kurayami no hate de kimi wo matsu : le jeu qui vous attend au fond des Ténèbres!!

Test réalisé par Mayla

Titre : Kurayami no hate de kimi wo matsu

(traduction: Je t’attendrai au fin fond des ténèbres) 

Genre : jeu de drague pour filles (sim dating - Otome)/ énigmes 

En une phrase : « Un « Cube » à la sauce nippone.»

Résumé: L’histoire commence par l’annonce aux infos de la découverte de 8 corps : des lycéens, 5 garçons, une fille (l’héroïne) et de deux professeurs. On passe ensuite à une excursion en montagne. 6 élèves, dont l’héroïne, prennent du retard sur leurs camarades pour diverses raisons et se retrouvent dans un minibus avec deux de leurs profs. Un accident se produit. L’héroïne se réveille avec un des 5 garçons et un des profs dans un endroit inconnu. Un message explique qu’ils doivent trouver un moyen de sortir de la pièce mais que sortir par la fenêtre est interdit, sous peine de mort…

Avis perso : Je me suis demandé au début ce que ça allait donner et puis je me suis prise au jeu. On résout des énigmes tout en séduisant le jeune homme de son choix. Chaque choix augmente ou abaisse son niveau de « popularité » auprès de son partenaire. C’est parfois un peu angoissant, mais on ne tombe pas dans le film d’horreur, et pour une fois, l’héroïne que l’on incarne n’est pas trop nunuche, alléluïa.

Le design des personnages est plutôt beau dans les images fixes, mais pour les images de dialogue, je suis plus mitigée.

Note perso: 7/10 pour l’agacement face au pointage parfois approximatif, j’en frissonnais, une fausse manip et je finissais tragiquement.

kurayami resized

Les Plus : des énigmes, une intrigue plutôt intéressante, les voix bien faites (mais j’avoue être rarement déçue par les voix, les doubleurs japonais sont bons), un aspect moins manichéen que certains autres jeux. 

Les Moins : le pointage n’est pas toujours très précis, les énigmes sont presque toutes les mêmes après avoir obtenu un des personnages. Avoir un niveau suffisant de Japonais est nécessaire pour comprendre l’histoire et les énigmes.

kuryami

Un jeu sympa qui change un peu des otome games classiques. On se retrouve dans l’univers du point and click et ça fait du bien d’avoir une nouvelle approche de ce genre de jeux.

Et pour les curieuses ou curieux qui voudraient avoir un aperçu visuel, voici un lien vers le générique, il m’a mis l’eau à la bouche quand je l’ai vu.

Repost 0
Published by NinjD - TestJeuDS - dans Otome Game (Jeux pour Filles)
commenter cet article
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 14:44

Will O Wips/ Kurayami no Hate de Kimi o Matsu: les Otomes Dangereux & Sexy?

Déjà sortit depuis septembre 2007 sur PSP, Will O Wisp (voir le test) fait son entrée sur DS!

Avec Kurayami no Hate de Kimi o Matsu (voir le test), les deux titres se démarquent des Otome Game traditionnels (Jeux de filles axés sur des simulations de rencontre/drague en général très rose bonbon: voir Liste des Otome Game et Test de Dual Love) en apportant une dimension "Gothique" Angoissante voire carrément Sanglante plutôt surprenante pour ce genre de jeux.
willowisp-et-Kurayami-no-Hate-de-Kimi-o-Matsu-.jpg
Will O Wisp: se postionne comme un titre Gothic et sombre dans l'Angleterre du XIXème siècle, dont l'héroïne doit, à la mort de son père, prendre soin de poupées vivantes.
Kurayami no Hate de Kimi o Matsu: comme un thriller où l'héroïne est perdue dans un lycée au milieu de nulle part avec des étudiants qui se font assassiner un par un. Ce titre est beaucoup plus complexe et étonnant car il regroupe les caractéristiques de jeux d'Enquête, d'un RPG et d'un Otome.
testjeuds jewelJe n'ai toujours pas d'infos quant à la sortie en version US ou Européenne sur DS/DSI. Je vous tiens au courant.

Repost 0
Published by NinjD - TestJeuDS - dans Otome Game (Jeux pour Filles)
commenter cet article
29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 13:25
Princess Début : et le bal Débile


Titre réel: Princess Début: et le bal Royal

Genre : Otome Game 

En une phrase : "Princess Début et le Bal Débile"

Avis perso : Un titre destinée aux plus jeunes, assez mignon, mais quand même très limité et répétitif voire niais, comme lorsque vous dansez avec le lapin géant ou que vous passez 10 ans du temps à retrouver un collier volé. Le chara design est plutôt sympa, mais les personnages se ressemblent énomément et ne se distinguent que par quelques traits de personnalité.

Note perso : 3,5/10 (sauf si vous adorez le concept)

3949_Princess_Debut_Royal_Ball_EUR_MULTi3_NDS-iND.jpg

Les Plus : C'est mignon, romantique (et ennuyeux au bout d'un moment) comme un sucre d'orge qui coule. Possibilité de changer de tenue et de bijoux encore qu'il faille pour cela avancer dans le jeu.

Les Moins: très limité à cause de la barre d'énergie qui vous empêche de faire ce que vous voulez dans la journée, le jeu ce limite à suivre un mini jeu dansant à la facilité déprimante.
Les interractions sont rares et ne changent pas grand chose à l'histoire, vous devez aller du point A au poit B sans qu'il se passe rien d'intéressant, et de toute façon le choix des joueuses se limite à choisir un partenaire parmis quelques "prince" et autre "comte" gentillets.
princess-debut-le-bal-royal-nintendo-ds-054.jpgBien que correct pour un public jeune et peu exigeant, on regrette que le titre ne soit pas plus inventif et plus travaillé.

Repost 0
Published by NinjD - TestJeuDS - dans Otome Game (Jeux pour Filles)
commenter cet article